Un Vélo électrique, comment ça marche?

Un Vélo électrique, comment ça marche?
Rate this post

Pour ceux qui recherchent des solutions alternatives à la voiture pour aller travailler (et nous devrions être de plus en plus nombreux dans ce cas !), le vélo est le moyen rêvé ! Malheureusement, la réalité reprend vite le dessus, pour peu que la distance soit un peu longue ou que les côtes soient un peu dures… Il n’est pas toujours possible ou pratique de se changer en arrivant au travail. Et démarrer sa journée, en étant en nage, n’est agréable pour personne. Or, la solution existe : il s’agit du vélo électrique, ou plutôt le vélo à assistance électrique.

Meilleur Vélo électrique

Il conserve tous les avantages du vélo (look, liberté, légerté, non pollution), et vous fait avaler les km et les côtes sans effort (donc sans sueur !).

Comment se fait-il alors que la l’offre et surtout la distribution en soient encore si limitées ?

Ce site a pour objectif de rassembler les informations utiles autour du vélo électrique pour vous aider à découvrir ce nouveau moyen de mobilité urbaine, ou pour partager vos expériences si vous avez déjà franchi le cap. Plus nous serons nombreux à en parler, plus l’offre (et les pistes cyclables) se développeront !

C’est quoi un vélo électrique ?

Un vélo électrique est un tout premier lieu un vélo. Il faut pédaler pour le faire avancer. Ce qui le rend exceptionnel, c’est qu’il est doté d’un moteur électrique et d’une batterie pour l’alimenter. A quoi sert le moteur, s’il faut pédaler pour faire avancer le vélo ? Il permet d’assister le cycliste dans ses efforts. C’est pour cela que l’on parle souvent de vélo à assistance électrique. Une vélo à assistance électrique (VAE) permet de se déplacer confortablement sur de petites distances, en minimisant l’effort fourni.

Il faut bien faire la différence entre un scooter électrique et un vélo électrique. Pour le premier, le moteur électrique sert à propulser le véhicule, tout comme le fait le traditionnel moteur à explosion. Pour le second, le moteur permet au cycliste de limiter ses efforts. C’est particulièrement agréable lors des côtes par exemple. Lorsque la batterie est vide, le scooter reste immobilité, tandis que le vélo électrique reste opérationnel, comme un vélo traditionnel, sans assistance.

Une directive européenne de 2002 définit de manière très stricte ce qu’est un vélo à assistance électrique. Il doit respecter trois règles principales :

  • La puissance du moteur est limitée à 250 W
  • Le moteur doit s’arrêter lorsque le cycliste ne pédale plus
  • Le moteur doit même s’interrompre lorsque l’on utilise les freins ou si la vitesse du véhicule dépasse les 25 km/h.

Pour compléter cet aspect législatif il est bon de savoir qu’aucune assurance n’est obligatoire pour l’usage d’un vélo électrique , contrairement au scooter et que le port du casque est également facultatif.

Meilleur vélo électrique femme

Le vélo électrique, comment ça marche ?

Le vélo à assistance électrique (VAE) est à la base un vélo sur lequel se placent un moteur électrique et une batterie.

Tu pourrais croire que c’est un scooter arrangé ou une motocyclette ! Et bien non, le vélo électrique reste un vélo pour trois raisons :
• La puissance du moteur doit être limitée à 250W.
• Le moteur fonctionne uniquement quand tu pédales.
• Le moteur se coupe si tu ne pédales plus, dépasses les 25km/h ou si tu freines.

Et puisque c’est un vélo, tu es exempté de quelques inconvénients :
• Souscrire une assurance n’est pas obligatoire, il se peut même qu’il soit couvert par ton assurance responsabilité civile, vérifie donc auprès de ton assureur.
• Le port du casque n’est également pas obligatoire contrairement au scooter. Mais comme il vaut mieux prévenir que guérir, il est quand même fortement recommandé.
• Pas besoin de tourner une demi-heure pour trouver une place ! Stationner son vélo est bien plus facile, il suffit d’avoir de très bons antivols !

La batterie a une autonomie qui va de 20 à 100 km et se recharge en quelques heures sur une prise électrique à la maison. La consommation électrique varie en fonction du type de batterie (plomb, lithium…), mais en général, il t’en coûtera moins d’1€ d’électricité pour 1000km
Moins écologique donc que le vélo classique, il est néanmoins plus favorable à la protection de l’environnement qu’un scooter ou une voiture. On dit au revoir aux embouteillages : idéal pour les trajets domicile/travail !

Les Batterie pour vélo électrique

Sans une batterie opérationnelle, votre vélo électrique n’est plus qu’une simple bicyclette. Il est donc important d’entretenir au mieux votre batterie pour qu’elle garde le plus longtemps possible son panache et sa puissance. D’autant qu’une batterie de vélo (quelles que soient ses caractéristiques) est relativement coûteuse. Quelques conseils importants vous permettront donc d’optimiser la durée de vie de votre batterie.

Les batteries n’ont pas de durée de vie prédéfinie. Elles sont potentiellement aptes à subir plusieurs centaines de cycles de charge, et ce en fonction du type de batterie choisie  :

  • 300 environ pour les batteries au plomb,
  • 500 environ pour les batteries au nickel,
  • 500 à 1000 pour les batteries au lithium.

Lorsqu’une batterie montre d’importants signes de faiblesse (ne tient plus la charge, ne délivre plus autant de puissance, perd de son autonomie), il n’y a malheureusement aucune recette miracle pour la revitaliser. Il faudra alors en acheter une autre ou si vous êtes très bricoleur, changer les éléments qui la composent.

La charge est une des étapes à ne surtout pas négliger pour permettre à votre batterie de durer plus longtemps. Celle-ci aura à subir plusieurs centaines de cycles de charge. Mais si les conditions ne sont pas optimales, il y a de fortes chances pour qu’elle vous lâche prématurément.

Pour commencer, n’utilisez que le chargeur fourni avec la batterie. Car chaque chargeur est différent et permet de recharger une batterie au maximum de sa capacité tout en s’arrêtant à la fin ou en cas de surchauffe.

En revanche, si votre utilisation est occasionnelle, veillez à bien stocker votre batterie. Le temps de conservation dépend du type de batterie, toutefois, il faut toujours la stocker chargée à :

  • 100% pour les batteries au plomb qui pourront être stockées 2 mois,
  • 100 % pour les batteries au nickel qui pourront être stockées 3 mois,
  • 50 % pour les batteries au lithium qui pourront être stockées près de 6 mois.

Laissez votre commentaire il sera utile pour les acheteurs

Laisser un commentaire